Les huiles végétales font partie intégrante de la cosmétique naturelle, mais elles sont souvent négligées, mal comprises et donc mal utilisées. Depuis que je prend soin de moi au naturel, il n’y a pas une seule journée ou je ne m’en sert pas, que ce soit pour ma peau ou pour mes cheveux. Pourtant je ne connaissais que très peu leur existence avant, à part en cuisine bien sûr, et encore…car je dois avouer que je n’avais pas fait le rapprochement entre huile végétale et huile d’olive ou tournesol par exemple. Pour moi l’huile permettait d’assaisonner et de faire cuire des plats, et c’est tout ! Elles sont pourtant merveilleuses, ont des bienfaits multiples, et prennent soin du bon fonctionnement de notre organisme.

Alors si tu estimes mal les connaître, ou mal les utiliser, cet article est fait pour toi c’est parti !

Qu’est ce qu’une huile végétale ?

Une huile végétale est un corps gras liquide extrait (je dis bien extrait !) d’une plante dont les graines, noix ou fruits contiennent des acides gras (ou matières grasses si tu préfères).  A ne pas confondre avec l’huile minérale que l’on trouve dans beaucoup (beaucoup) de cosmétiques conventionnels et qui est issue de la pétrochimie (oui oui on peut faire de l’huile avec du pétrole !).

On obtient une huile végétale en pressant la plante ou la graine qui contient le corps gras. La méthode d’extraction définie la qualité de l’huile : privilégie surtout les huiles vierges extraites à froid, qui seront plus pures et donc de meilleure qualité.

 

 

Les acides gras

Les acides gras sont une source d’énergie, de nutrition et permettent le bon fonctionnement de notre corps. Certains sont dit comme “essentiels” car ils ne sont pas produit par notre corps de façon naturel et sont donc des apports extérieurs nécessaires . Il en existe 3 sortes et il est très important de savoir les différencier afin de mieux les utiliser ensuite. Je vais donc te les détailler de façon simple et sans prise de tête (c’est notre devise ici !)

  • acide gras saturé : cet acide gras constitue les huiles qui vont avoir tendance à se solidifier à température ambiante, et qu’on appelle les beurres. Ils  agissent comme barrière protectrice. Ces acides gras plus “solides” sont moins sujet à l’oxydation et sont donc plus stables.
  • acide gras mono insaturé : Cet acide gras est non essentiel car notre corps en produit déjà avec notre sébum notamment. Il va donc moins pénétrer dans la peau et les cheveux mais va rester en surface en agissant comme barrière empêchant la déshydratation ,et en apportant souplesse et élasticité. Si on parle oméga, c’est le fameux oméga 9 !
  • acide gras polyinsaturé : cet acide gras lui est essentiel pour notre organisme, car il n’est pas capable d’en produire lui même. Très pénétrant et nourrissant, il est nécessaire d’en apporter à notre corps. Si on parle oméga, ce sont les omégas 3 et 6 ! A noter que cet acide gras et plus fragile, les huiles qui en contiennent seront plus instables que les autres.

 

 

 

L’huile n’hydrate pas !

Comme expliqué juste avant, une huile végétale est un corps gras. Elle ne contient donc pas d’eau. D’ailleurs c’est bien connu l’eau et le gras (huile) ont du mal à se mélanger. On ne peut donc pas dire que l’huile apporte de l’eau, et donc hydrate, de part sa composition ….. ⁣

En revanche l’huile permet de retenir l’eau, agit comme barrière protectrice et évite la déshydratation en surface de la peau ou des cheveux. Tout comme notre sébum, elle forme un film hydrolipidique qui permet de garder l’eau que contient notre corps. ⁣
Elle est donc indispensable pour retenir l’eau que l’on peut ingérer via notre alimentation mais également l’eau des soins cosmétiques en application externe. ⁣

L’huile n’hydrate donc pas si on se fie purement à sa composition chimique, mais en revanche elle évite la déshydratation et retient l’eau en surface ! Il est néanmoins très fréquent de lire à droite à gauche que l’huile hydrate, mais c’est tout simplement un abus de langage.

 


 

Comment utiliser l’huile végétale en cosmétique ?

Bain d’huile, sérum, huile démaquillante, baume nourrissant, huile de massage… l’utilisation des huiles végétales en cosmétique est multiple. Nourrissante, protectrice, apaisante, anti-âge, raffermissante, purifiante…elles ont chacune des bienfaits qui leur sont propres, leur usage dépend donc de la problématique à résoudre et du résultat souhaité.

Si ta peau est sèche, en manque de sébum, et qu’elle est déshydratée, alors les huiles végétales seront plus que nécessaires. Il en sera de même si tes cheveux sont cassants, fragiles et fourchus.

Je t’invite à consulter mon article complet sur l’hydratation et la nutrition afin de bien les distinguer.

 

Huile végétale ou macérat huileux ?

A l’inverse d’une huile végétale, un macérat huileux est une huile qu’on obtient à partir d’une macération ou trempage d’une plante, fleur, fruit ou légume qui en soit ne contient pas d’acides gras, mais dont on veut récupérer les bienfaits sous forme huileuse. Par exemple, l’huile de carotte n’existe pas (bien qu’on peut très souvent le lire), il s’agit en réalité d’un macérat huileux de carotte. La carotte, de part sa composition, de contient pas d’acides gras, on ne peut donc pas en faire une huile pure.

 

Les différentes huiles végétales et leurs bienfaits

Voici une liste non exhaustive d’huile végétale selon leur caractéristiques et bienfaits cosmétiques:

  • amande douce : riche en oméga 9, idéale peau sèche et sensible, apaisante et assouplissante
  • abricot : riche en oméga 6, raffermissante, pénétrante et régulatrice de sébum
  • argan : riche en oméga 6, idéale peau mature et sèche, un anti-âge par excellence
  • avocat : riche en oméga 9, idéale peau très sèche, protectrice et apaisante
  • bourrache : riche en oméga 6, idéale peau mature et sèche, anti-âge et revitalisante
  • brocoli : riche en oméga 9, idéale pour les cheveux, gainante et effet conditionneur
  • calophylle : riche en oméga 9 et 6, tonifie la circulation sanguine, anti-cernes
  • coco : acide gras saturé, tout type de peau et cheveux, nourrissante et assouplissante
  • pépin de framboise : riche en oméga 3 et 6, protectrice, après solaire et anti-inflammatoire
  • pépin de raisin : riche en oméga 6, idéale peau mixte à grasse, débouche les pores et purifiante
  • jojoba : riche en oméga 9, tout type de peau et cheveux, équivalent du sébum naturel
  • lin : riche en oméga 3, tout type de peau et cheveux fins, anti-âge, nourrissante et cicatrisante
  • nigelle : riche en oméga 3, peau mixte et grasse, purifiante, régénérante et apaisante
  • noisette : riche en oméga 9, peau normale à grasse, apaisante et adoucissante
  • olive : riche en oméga 9, peau sèche et sensible, protectrice et réparatrice
  • ricin : riche en oméga 9, peau irrité et soin des cheveux, réparatrice et activatrice de la pousse des cheveux
  • souchet : riche en oméga 9, limite la repousse des poils, idéale soin post- épilation
  • tournesol : riche en oméga 6, peau sèche et sensible, apaisante et nourrissante